Skip links

L’ACHAT DU REVÊTEMENT DE SOL :LISEZ CE GUIDE ET ÉCONOMISEZ

Quand on parle de la conception d’une salle de sport, le choix du revêtement du sol est facilement mis de côté.Nos clients finissent souvent par avouer qu’ils regrettent de ne pas avoir accordé plus d’importance au choix du sol dès le départ car cela leur aurait permis de réduire les coûts d’entretien en parant la salle de sport contre les effets du temps.

Ce n’est pas donné de repartir de zéro, c’est pourquoi Steve Shaw, responsable de PAVIGYM pour le Royaume-Uni et l’Irlande, nous énumère rapidement quelques considérations à prendre en compte lors du choix de revêtements de sol. Grâce à ses conseils faciles à retenir, vous pourrez améliorer l’esthétique et l’expérience de votre nouvel espace tout en faisant des économies sur le long terme.

Turf the perfect choice for outdoors

1.OÙ SERA-T-IL POSÉ ?

Avant tout, il faut réfléchir aux types d’activités qui ont lieu dans les zones où vous allez poser le nouveau sol.Ça coule de source, n’est-ce pas ?Nous avons pourtant souvent vu les propriétaires de salles de sport ignorer cet aspect, qui ont donc fini par devoir remplacer prématurément un sol neuf.

De manière générale, la liste des activités se divise en deux grandes catégories : les zones techniques et non-techniques.Commençons par les salles techniques, ou « espaces de fitness ».En termes de revêtement, ces zones-là sont prioritaires, et plus particulièrement celles consacrées à l’entraînement fonctionnel et aux poids libres.

Faites rapidement une liste de toutes les activités qui se dérouleront dans ces zones :

  • Seront-elles à usages multiples ou réservées à une seule activité ?
  • Le sol aura-t-il double emploi en faisant partie intégrante de l’entraînement et donc avec des marquages ou sera-t-il tout simple ?
  • Quel type d’expérience voulez-vous offrir à vos clients ?
  • Les utilisateurs transpireront-ils beaucoup dans cette zone au fil du temps ?
  • Quelle résistance devra avoir le revêtement du sol ?Est-ce qu’il sera soumis à des chutes régulières de poids et d’haltères ?Le sol de support a-t-il été suffisamment bien préparé ?
  • Comment l’utilisation de cet espace risque-t-elle d’évoluer au fil du temps ?
  • Puis-je rendre l’espace plus fonctionnel et plus flexible en ajoutant un élément différent, comme une piste de gazon synthétique ?

Avant de commencer à acheter, vous obtiendrez ainsi une petite liste d’impératifs que votre sol devra respecter.

Save on your gym flooring

2.MÉLANGE ET COMBINAISON

Pour les zones techniques à usages multiples, les entreprises choisissent souvent des sols polyvalents qui supporteront tous types d’entraînement, que ce soit de la musculation avec des haltères du yoga ou du Pilates.Il est par contre plus fréquent de voir les enseignes investir dans des revêtements conçus spécialement pour l’une ou l’autre activité, surtout lorsque l’espace disponible est relativement vaste et qu’il permet l’aménagement de différentes zones. Chez PAVIGYM, ceci se traduit notamment par le revêtement Motion pour les espaces d’exercices collectifs et Endurance pour les zones destinées à la force et la musculation pure.

Tout le monde doit faire un choix entre prix et qualité ; tout le monde a un budget à gérer.Il vaut mieux économiser là où c’est possible pour pouvoir investir dans les zones qui le nécessitent. La plupart de nos clients mélangent et combinent les sols, un choix plutôt judicieux. Ils investissent davantage dans le sol des zones de la salle de sport les plus soumises à l’usure et économisent sur les zones qui, par exemple, pourraient être recouvertes de machines de grande taille.Par exemple, lorsque nous refaisons notre cuisine ou notre salle de bain à la maison, nous avons plutôt tendance à investir davantage que pour le hall d’entrée.L’équivalent de la cuisine dans la salle de sport serait bien sûr le ou les endroits où dominent les « poids libres » ou l’entraînement de la force, car le sol risque de devoir y endurer des coups, ce qui, à l’avenir, peut coûter cher.

Interactive Flooring

3.ESTHÉTIQUE

Du point de vue esthétique, le revêtement de votre sol devra bien entendu garder le même aspect au bout de deux ans que le premier jour.Demandez à votre fournisseur comment faire en sorte que l’esthétique ne se détériore pas afin d’éviter de devoir réinvestir plus tôt que prévu.

Si vous souhaitez intégrer des marquages peints au sol, assurez-vous qu’ils soient assez résistants pour qu’ils ne s’estompent pas et n’aient pas l’air de mauvaise qualité après un an.

L’expérience du client reste le plus important.On nous demande souvent de venir remplacer le caoutchouc noir recyclé.Avec le temps, il finit par sentir mauvais, absorber la transpiration et tâcher les mains et les vêtements, ce qui est désagréable pour vous et vos clients, surtout ceux qui y collent le nez pendant leurs burpees.Pensez donc aux conséquences de ceci par rapport à ce que vos clients attendent de votre marque.

Return to top of page