Skip links

Le coworking en salle de sport: Optimisez l’utilisation de l’espace dans votre salle de sport pendant les heures creuses

En plein essor mondial du coworking, les grandes entreprises commencent elles aussi à s’installer dans des espaces de travail collaboratif. Comment exploiter cette ressource florissante dans le secteur du fitness et du sport?

Quel lien existe-t-il entre le coworking et les salles de gym?

Une étude de 2017 a révélé une augmentation du « télétravail » de 115% entre 2005 et 2017, tandis qu’un sondage Gallup de la même année témoignait d’une augmentation du télétravail de 4% rien qu’aux États-Unis. Slack, une application de chat très populaire auprès des freelances et des télétravailleurs, est passée de 500 000 utilisateurs en 2015[1] à plus de 6 millions en 2017[2]. De même, les analyses de 2018 et les premiers rapports de 2019 mettent en évidence la croissance continue que connaît le coworking à travers le monde, avec un record historique en mai 2019. Par ailleurs, le nombre de membres des espaces de coworking devrait passer de 1,7 million fin 2018[3] à 2,2 millions fin 2019[4] et atteindre 5,1 millions d’ici 2022[5]. Quelle relation donc avec l’industrie du fitness?

Croissance du coworking en salle de gym

Eh bien, la plupart des adeptes du fitness savent déjà que le sport influence positivement la productivité, et que faire de l’exercice régulièrement apporte des bienfaits aussi bien à court qu’à long terme. Il va donc de soi qu’un concept unissant le coworking et le sport commence tout doucement à gagner du terrain.

Les salles de sport et centres de bien-être se sont progressivement rendu compte que les travailleurs indépendants travaillaient volontiers dans les espaces publics, tels que cafés et bibliothèques, et qu’ils profitaient des installations disponibles pendant leurs pauses afin d’augmenter leur productivité. Les centres de fitness s’ajustent donc parfaitement à ce scénario, puisqu’ils mettent leurs installations et services à disposition des travailleurs : café, douches, sauna, haltères, cours de fitness. Les nomades numériques et les freelances ont tout juste besoin d’une connexion Wi-Fi pour travailler, et apprécient les stimulations extérieures. Rien de tel qu’une communauté sportive pour faire du réseautage ou une classe dirigée pour déconnecter un peu.

“Dès que j’ai une petite heure de libre, je me change vite et j’en profite pour m’étirer, ou aller au sauna », explique Falcone. « Cela me permet de rester actif et donc d’être plus performant.”[6]

Comment fonctionne le coworking en salle de gym?

La plupart des sources citent Brooklyn Boulders comme les précurseurs du coworking en salle de sport. Il s’agit d’un centre d’escalade qui vise à « encourager le communautarisme à travers l’escalade, le sport, l’art et la culture, le coworking actif, et les événements ». La liste semble plutôt longue pour un simple centre de fitness, mais tout a commencé en offrant une connexion Wi-Fi gratuite. Ils se sont ensuite concentrés sur l’expérience client et ont continué à grandir à partir de là.

“Nous avons intégré un « coin Starbucks » dans la zone de vente au détail », explique M. Pinn. “Une fois l’espace créé, nous avons pu observer le comportement de nos clients, et c’est là que nous avons remarqué que de plus en plus de gens campaient toute la journée et prenaient quelques pauses de temps en temps. Nous avons décidé de personnaliser les sièges et d’ajouter des barres de traction au-dessus des tables afin d’adapter l’espace au style de vie que nous étions en train de co-créer avec nos abonnés.”[7]

Et ce ne sont pas seulement les freelances et les travailleurs indépendants qui profitent de cette nouvelle tendance. L’installation des start-ups dans les salles de sport[8] témoigne de la coexistence bénéfique que ces deux mondes disparates ont réussi à tailler. Les start-ups ne peuvent pas toujours se permettre d’offrir les avantages que les grandes entreprises proposent aux employés pour les attirer et les retenir. Donc, le fait de pouvoir offrir un abonnement de gym constitue un avantage concurrentiel, tout en permettant d;encourager les employés à mener une vie plus saine. Parallèlement, ceci permet aux salles de sport d’augmenter leurs revenus en tirant profit de l’espace disponible souvent inutilisé pendant les heures de bureau. Bref une situation gagnant-gagnant pour les deux parties.

La jeunesse hipster issue des générations Y et Z est participe du marché florissant du coworking en salle de gym.

Pourquoi co-travailler dans une salle de sport?

1. Le réseautage

Outre les avantages pour les entreprises, le coworking offre aux travailleurs indépendants, autrefois isolés, la possibilité de réseauter, tandis que les réseaux sociaux offrent un moyen aux studios de fitness de se construire une communauté en ligne. Cette double stratégie révolutionne l’idée de travailler de chez soi : désormais être à son compte ne rime plus avec journées en pyjama et bureaux à domicile. Elle permet par la même occasion aux centres sportifs de se construire un réseau d’abonnés de base et de bénéficier d’une fidélité accrue.

De nombreux adeptes du coworking en salle de gym considèrent que le travail en salle de sport leur a permis de rencontrer des gens de même mentalité, avec qui il leur est facile de collaborer ou de s’associer grâce à leurs intérêts partagés et à leur passion pour le sport. Deux personnes choisissant un même espace de coworking ont tendance à avoir des idées similaires sur la vie et les affaires. Ainsi les freelances exerçant leur activité dans un club de sport partagent souvent les même valeurs : quel est sens du travail ? Que veut dire s’amuser ? À quoi doit ressembler un bureau ? Ils partagent également l’intérêt pour le sport et la nutrition, etc. Ces espaces sont donc propices au réseautage.

Le réseautage dans les espaces de coworking en salle de sport

Les cours de fitness tels que PRAMA favorisent la création de ces réseaux, car ils permettent aux participants de s’entraîner en séances courtes, intenses et condensées, tout en s’encourageant les uns les autres et en forgeant des relations pendant les séances. Ensuite, ces même personnes ayant levé des poids, transpiré et crié ensemble peuvent aller se boire un smoothie en discutant de la croissance des marchés et du profil des consommateurs. Suivre un cours régulier permet de faire des connaissances, de renforcer et développer les amitiés existantes ainsi que les relations d’affaires, comme nous l’a bien appris notre expérience au QG Pavigym.

Si votre espace se prête au réseautage, alors il se prête certainement très bien au sport.

Certains clubs ont déjà commencé à décliner le concept à leur propre sauce. En effet, SQUAD Hour, une salle de sport établie dans un centre d’affaires à Riga, a ouvert un studio PRAMA, car le concept s’adapte parfaitement à leur philosophie d’offrir des cours de moins d’une heure qui répondent au public environnant.

2. Camaraderie

D’autre part, la prolifération des télé-travailleurs entraîne également un risque d’isolement. Travailler en coworking ce n’est pas uniquement réseauter, se réunir et instagrammer ses journées de travail. Cela permet aussi de structurer sa journée de travail, quelque chose de souvent très nécessaire, et de socialiser. Les cours constituent une routine autour de laquelle les travailleurs peuvent organiser leur journée, ce qui leur permet à la fois d’améliorer leur productivité et leur organisation. C’est également un moyen d’interagir différemment de s’ils étaient dans un bureau ou de s’ils travaillaient seuls à la maison.

“Au début l’idée de travailler de chez moi me paraissait incroyable”, explique Altemus, âgée de 50 ans, jusqu’à ce qu’elle se rende compte que cela pouvait être très solitaire. “J’ai savouré mes deux premières journées, mais l’aspect communautaire m’a vite manqué.”[9]

Les études analysant les effets positifs de l’exercice sur la santé mentale abondent, mais on ne peut pas en dire de même au sujet des effets du travail freelance chaque fois plus fréquent sur nos esprits. Le coworking en salle de sport apporte une solution idéale à ce double problème : le corps reste actif tandis que l’esprit est stimulé par une communauté intéressante. Les studios de fitness et les cours collectifs constituent un moyen idéal pour construire cette communauté, et permettent de combler le vide entre le travail traditionnel de bureau et le télé-travail du futur.

Le coworking prévient l'isolement

Les activités en groupe comme PRAMA aident à établir une routine et encouragent les pigistes à abandonner leurs écrans pendant 45 minutes afin de revitaliser leur journée de travail. Une séance d’entraînement intense, amusante et animée par un coach motivant, aux côtés de vos collègues est une excellente façon de stimuler le cerveau et de forger un environnement de travail positif.

Unis le matin par le boulot, les emails ou les feuilles de calcul, deux collègues peuvent ensuite se mettre au sport et s’encourager mutuellement vers une dernière répétition ou série supplémentaire. La communauté du coworking en salle de sport vous donne l’occasion de cultiver un marché qui se gère seul et qui s’élargira, alimenté par les séances en studio et solutions d’entraînement que vous proposez.

Pour les freelances et les télé-travailleurs, l’augmentation de la productivité, les nouvelles possibilités de réseautage et la lutte contre l’isolement sont des questions cruciales qui peuvent être résolues au moyen de solutions assez simples et maléables. Les salles de sport sont parfaitement équipées pour répondre aux besoins de ce marché niche connaissant peu de perturbations. Ce système permet aux centres sportifs de rentabiliser leur espace pendant les heures creuses et donc de stimuler leur investissement. Quoi de mieux que de réunir dans votre club deux des plus grandes tendances mondiales?

Exploitez jusqu’aux derniers recoins de votre salle de sport ! En savoir plus sur les possibilités qu’offre PRAMA d’augmenter vos revenus, et n’oubliez pas de partager cet article pour que d’autres puissent rejoindre la révolution du coworking!

Return to top of page